Une accompagnante à la naissance c'est...

 

... Un soutien

... Une écoute attentive

... Un savoir-faire

... Un suivi avant, pendant et après l'accouchement

... Une approche rassurante et chaleureuse

... Un lien étroit entre le bébé et ses parents

... Le moyen pour les parents de faire des choix éclairés

... Une personne disponible 24 heures sur 24

... Une source de connaissances

... Un minimum d'interventions médicales

 

Un père impliqué

Avoir un soutien émotionnel est de la plus grande importance pour une femme en travail. La personne idéale pour tenir ce rôle auprès d'elle est bien sûr son partenaire. L'accompagnante aide ce dernier à se détendre pour mieux s'impliquer, tout en respectant son niveau de confort.

 

Elle lui donne confiance en ses capacités d'aidant et lui remémore les notions abordées dans les cours prénataux ou lors de leurs rencontres. Elle lui suggère aussi des positions à adopter avec sa compagne pendant les contractions et des outils à utiliser pour faciliter le travail.

 

L'accompagnante peut masser le dos de la femme, ce qui permet au papa de maintenir un contact visuel avec sa compagne et de l'encourager pendant les contractions.

 

Elle est disponible pour répondre aux questions concernant les protocoles, le déroulement du travail, les interventions proposées, etc. de façon à permettre aux parents de faire des choix éclairés.

 

L'expérience de l'accompagnante, son expertise et son doigté féminin viennent enrichir le soutien amoureux que le papa désire offrir. Elle rassure, réconforte et informe le couple, mais elle favorise par-dessus tout leur autonomie et leur intimité. Elle sait donc « faire tapisserie », tout en étant à l'écoute et disponible.

 

La présence d'une accompagnante s'est révélée être très appréciée du papa qui souhaite s'impliquer, mais qui ne sait pas toujours comment !

 

La parole aux médias et aux personnalités publiques

  • Les accompagnantes à la naissance sont formées pour suivre la maman et le papa tout au long de la grossesse et de l'accouchement. Elles donnent toute la préparation nécessaire pour vivre le tout en beauté et, surtout, elles connaissent les options que n'offrent pas systématiquement tous les hôpitaux. Mitsou Gélinas, Magazine Clin d'oeil

 

  • Les meilleurs livres, ni les meilleurs cours prénataux du monde ne sauraient remplacer une professionnelle, disponible 24 heures sur 24 pour répondre aux questions, avant, pendant et après l'accouchement. Isabelle Roy, Magazine Enfants Québec

  • Pendant le travail et l'accouchement, l'accompagnante a joué un rôle essentiel. Elle nous a permis d'aller au bout de nos besoins, grâce à elle, nous avons pleinement pu vivre ce moment extrêmement intense. Manon St-Germain et Jean-Hugues Roy, journaliste

 

  • N'ayant jamais été papa, je me sentais un peu maladroit. Pendant les rencontres prénatales avec notre accompagnante de naissance, j'ai pu poser beaucoup de questions sur l'accouchement et j'ai appris à gérer mon stress. En état moi-même guidé sur cette île inconnue qu'est un accouchement, je pouvais, le moment venu, y accompagner ma conjointe. Je me suis alors senti utile. Élio, Magazine Enfants Québec

 

  • Quant aux futurs pères, ils ne sont pas éclipsés par la présence de cette fée ! ...Une bonne accompagnante sait intégrer un conjoint démuni devant les événements, lui proposer des trucs pour soulager sa femme et s'effacer quand il le faut. Au cours des rencontres prénatales, on aura préalablement discuté de la place que le futur papa désire prendre. Louis Sylvie, Le Ligueur

L'impact de sa présence pendant le travail et l'accouchement

 

De nombreuses études démontrent à quel point le soutien émotionnel et physique de l’accompagnante à la naissance apporte de multiples avantages.

 

Avantages affectifs

  • Plus grande satisfaction des mères face à leur expérience d’accouchement(1)

  • Plus grande implication des pères auprès de leur conjointe.(6)

  • Augmentation de l’estime de soi chez les mères. (4)

  • Les mères sont davantage sensibles aux besoins de leur bébé. (4)

  • Un des facteurs permettant de réduire et de prévenir la dépression post-partum (2)

 

Avantages physiques

  • Diminution significative de la durée totale du travail. (3)

  • Les mères sont plus alertes après l’accouchement, sourient, caressent et parlent davantage à leur bébé. (8)

  • Diminution du nombre de bébés qui souffrent de détresse fœtale et/ou sont admis aux unités de soins intensifs néonatales. (3)

  • Augmentation du taux d’allaitement à la naissance. (4)

  • Augmentation du taux d’allaitement exclusif un mois après la naissance. (5)

  • Réduction des coûts de soins de santé. (7)

 

Avantages médicaux

  • Réduction du nombre d’accouchements avec ventouse et/ou forceps. (1)

  • Diminution du taux de césarienne. (3)

  • Diminution de l’utilisation d’ocytocine dans le but de stimuler artificiellement le travail. (4)

 

L'avis des professionnels et des médias

  • Il me fait plaisir d'écrire quelques mots sur le rôle important d'une accompagnante lors de la grossesse et de l'accouchement. Une accompagnante prend bien le temps de connaître, d'informer et de réconforter les futurs parents. Un support individualisé est offert amenant les parents à avoir confiance en eux et en leurs capacités. Ainsi, étant psychologiquement préparé, le couple peut vivre harmonieusement la naissance de leur enfant. Dr. Isabelle Giguère, omnipraticienne, Hôpital St-Eustache

 

  • L’accompagnante est souhaitable, voire même essentielle auprès du couple pour plusieurs raisons. Le couple désire sa présence, alors il se crée un lien privilégié de confiance plusieurs semaines, plusieurs mois avant la naissance du poupon. Ils se préparent à l’évènement tous ensemble. L’accompagnante est entièrement disponible et fidèle au couple pendant toute la durée du travail et de l’accouchement. Dans ma région, tous les couples sans exception m’ont exprimé leur enchantement face au travail de l’accompagnante. Sylvie Grondin, infirmière Centre-mère-enfant CHRA, Thetford Mines

 

  • La présence rassurante d'une personne qui comprend bien ce qui se passe et qui a développé une relation de confiance avec la femme qui accouche est très aidante. Dr. Feldman, omnipraticienne, Le Périscoop

 

  • L'accompagnante s'avère une aide précieuse pour les femmes, elle est à même de créer un rapport plus spontané avec elles et d'offrir un soutien plus continu du début de la grossesse jusqu'à l'accouchement. Bernadette Thibaudeau, infirmière, Le Périscoop

 

  • La collaboration d'un médecin avec une accompagnante dépend de la façon dont un médecin perçoit l'accouchement, du niveau de confiance qu'il a en lui et de sa capacité à laisser aller la patiente dans ses besoins et ses désirs. Dr. Feldman et Dr. Lisanne Papin, omnipraticiennes, Le Périscoop

 

  • Je ne me souviens pas d'avoir rencontré un couple qui regrettait d'avoir emmené avec eux une accompagnante d'expérience. Plus d'une fois, leur seule présence aura évité le recours à des médicaments ou une césarienne non nécessaire. Plus d'une fois, leurs interventions discrètes auront protégé l'espace fragile autour des parents pendant leurs premiers contacts avec leur bébé. Isabelle Brabant, sage-femme, "Une naissance heureuse"

 

  • Plus les hésitations du système médical tombent, plus les femmes se donnent le support dont elles ont besoin, en particulier en retenant les services d'une accompagnante, plus elles obtiennent le genre d'accouchement qu'elles désirent. Isabelle Brabant, sage-femme, "Une naissance heureuse"

 

  • C'est prouvé, la simple présence d'une femme qui croit en la capacité d'accoucher de la maman diminue le stress et facilite l'accouchement. C'est une question de support et de confiance qui crée une énorme différence. Hélène Vadeboncoeur, Membre du comité national en périnatalité de l'ASPQ

 

  • Les études démontrent que la femme jouit davantage de son expérience lorsqu'elle a le soutien continu d'une accompagnante formée qui s'occupe d'elle. Société des obstétriciens et gynécologues du Canada

 

  • Les rapports et les essais contrôlés randomisés sur le soutien apporté pendant le travail par une seule personne, une "doula", une sage-femme ou une infirmière, ont montré qu'un soutien empathique et physique continu pendant l'accouchement s'assortissait de nombreux avantages, y compris un travail plus court, une diminution sensible de la médication et de l'analgésie épidurale, un nombre réduit de scores d'Apgar inférieurs à 7 et moins d'accouchements nécessitant une extraction instrumentale. Klaus et al. 1986, Hodnett et Osborn 1989, Hemminki et al. 1990, Hofmeyr et al. 1991, Les soins liés à un accouchement normal, Organisation Mondial de la Santé

 

  • Les accompagnantes ont un rôle complémentaire à celui des infirmières et ne devraient pas être perçues comme des rivales mais, bien au contraire, comme des alliées pour l'ensemble de l'équipe médicale, cette dernière étant fréquemment essoufflée à cause du manque de personnel souvent endémique dans nos centres hospitaliers. Dr. Lisanne Papin, omnipraticienne, Le Médecin du Québec

 

  • Je tiens à souligner l'excellent travail que font les accompagnantes de naissance. La démarche qu'un couple fait avec son accompagnante lui permet d'être très autonome pendant la grossesse, le travail et l'accouchement. Je suis convaincue que nous gagnons tous à faire équipe avec les accompagnantes de naissance, car elles sont des alliées qualifiées d'une aide incomparable. La relation de confiance qui existe entre une accompagnante et un couple crée un climat exceptionnel qui nous permet d'être encore plus à l'écoute des femmes et de les respecter. Geneviève Caron, B.Sc. infirmière, Responsable des rencontres prénatales CLSC Les Aboiteaux.

 

  • Un nombre grandissant de médecins sont ouverts aux autres façons d'accoucher, dont l'accompagnante à la naissance. Christiane Pilon, gestionnaire clinico-administrative, Programme mère-enfant à l'hôpital Sainte-Justine

Références

(1) Continuous support for women during childbirth. Hodnett ED, Gates S, Hofmeyr G J, Sakala C. The Cochrane Database of Systematic Reviews 2003, Issue 3. Art. No.: CD003766. DOI: 10.1002/14651858.CD003766.

(2) Postpartum depression: Bridging the gap between medicalized birth and social support (2002). Goldbort, J. (2002) International Journal of Childbirth Education Vol 17(4):11-17.

(3) Benefits of massage therapy and use of a doula during labor and childbirth (2000). Keenan P. Altern Ther Health Med 2000 Jan;6(1):66-74 Potomac Massage Training Institute, USA.

(4) The obstetrical and postpartum benefits of continuous support during childbirth(1999). Scott KD, Klaus PH, Klaus MH. J Womens Health Gend Based Med 1999 Dec;8(10):1257-64 Division of Public Health, County of Sonoma Department of Health Services, Santa Rosa, California 95404, USA.

(5) Effects of psychosocial support during labour and childbirth on breastfeeding, medical interventions, and mothers' wellbeing in a Mexican public hospital: a randomised clinical trial (1998). Langer A, Campero L, Garcia C, Reynoso S. Br J Obstet Gynaecol 1998 Oct;105(10):1056-63 The Population Council, Regional Office for Latin America and the Caribbean, Colonia Coyoacan, Mexico DF, Mexico.

(6)The doula: an essential ingredient of childbirth rediscovered. Klaus MH, Kennell JH. Acta Paediatr. 1997 Oct;86(10):1034-6.University of California at San Francisco, USA. PMID: 9350877 [PubMed - indexed for MEDLINE]

(7) Supporting women in labour: the doula's role. Nolan M.Mod Midwife. 1995 Mar;5(3):12-5 , Acta Paediatr. 1997 Oct;86(10):1034-6 PMID: 7719746 [PubMed - indexed for MEDLINE]

(8) The effect of a supportive companion on perinatal problems, length of labor, and mother-infant interaction. Sosa R, Kennell J, Klaus M, Robertson S, Urrutia J. N Engl J Med. 1980 Sep 11;303(11):597-600. PMID: 7402234 [PubMed - indexed for MEDLINE]