Ostéopathie

 

L'ostéopathie au service de la périnatalité

La philosophie de l'ostéopathie est basée sur la relation entre la structure et la fonction du corps, tout en prenant compte que le corps peut se rétablir de lui-même. Le devoir de l'ostéopathe est d'en faciliter la tâche. L'approche ostéopathique englobe l'anatomie et ses fonctions physiologiques ainsi que l'aspect psychoaffectif de la personne. Même pour un malaise local, le traitement touchera l'organisme complet. Le diagnostic sera estimé à l'aide d'interrogation, d'observation et de palpation. Tout comme les mains du thérapeute, l'énergie du patient est mise à contribution lors du traitement.

L'équilibre et le confort parfait du corps sont rares : souvent, il doit adapter sa posture pour être à l'aise. Cependant, lorsque l'adaptation n'est plus possible en raison de douleur ou de fatigue, le corps se met à compenser. Alors, la personne commence à démontrer certains malaises, ainsi que sa capacité à réagir. L'accumulation de compensations déséquilibre le corps plus sérieusement. La personne pourra souffrir de douleurs, ce qui aura un impact également sur son énergie. Un soin en ostéopathie pourra aider le corps à retrouver son équilibre, son confort et son économie énergétique.

 

Fertilité et grossesse

Plusieurs facteurs contribuent à l'infertilité. Cela dit, l'ostéopathie peut, dans certains cas, retirer des dysfonctions qui empêchent une femme de devenir enceinte. Des traitements ciblant le système parasympathique et hormonal peuvent régler le problème. Plus localement, ils peuvent assurer un équilibre dans la zone des organes reproducteurs.

 

La grossesse demande au corps des changements importants en peu de temps. Ces changements sont de nature hormonale : augmentation du volume sanguin de 30-40%, du poids global et croissance du fœtus. Le tout entraîne des changements du centre de gravité et de la posture, un débalancement de la musculature abdominodorsale, ainsi que la compression de nerfs, d'artères et de veines.

Avec de tels changements, l'équilibre peut être difficile à maintenir. Cela dit, l'ostéopathe pourra aider la femme enceinte dans ses efforts d'adaptation avec des techniques de détente et certains conseils par rapport à l'exercice et à la posture.

 

D'autre part, l'ostéopathe pourra faciliter un foetus en siège à se placer en vertex (tête en bas), pour faciliter l'accouchement.

 

L'accouchement

À l'approche de la naissance, l'ostéopathe peut conseiller la mère sur des exercices à faire pour renforcer son corps, sur les postures à privilégier et sur des massages adaptés. Largement impliqué dans le processus d'accouchement naturel, il pourra aussi vérifier l'état de la symphyse pubienne, du sacrum et du coccyx pour apporter un traitement préventif à ceux-ci. Un ajustement dans la zone locale (périnée, vessie, utérus, col) pourra se faire pour favoriser un accouchement plus facile.

 

Post-partum et pédiatrie

Pour la femme, l'accouchement est un événement majeur qui peut occasionner des poses, des débalancements et des traumatismes. Par ailleurs, si des interventions telles que péridurale, ventouse, forceps, césariennes ou autres ont lieu, les risques de désordres sont multipliés. L'ostéopathe pourra intervenir à la suite des conséquences qu'elles engendrent à plus ou moins long terme : lombalgies, cervicalgies, trouble de fertilité d'origine mécanique, etc.

 

Pour l'enfant, le traumatisme de la naissance laisse souvent une empreinte. Plusieurs d'entre eux tirent profit de l'ostéopathie, qui peut rétablir un torticolis congénital, la régurgitation, le reflux gastrique, les troubles de sommeil, d'anxiété et d'allaitement.

 

Accompagnante qui offre ce service: